En tant que fabricant d’imitations de fourrures, nous sommes aux premières loges pour vous apporter les meilleurs conseils pour apprendre à entretenir la fausse fourrure. L’intérêt est multiple, en dehors de garder votre fausse fourrure propre, vous découvrirez également les gestes à ne pas faire pour éviter de l’abîmer et donc la garder longtemps douce et soyeuse.

Qu’il s’agisse d’une veste, d’un manteau, d’une écharpe, d’un plaid, de coussins, ou de tout accessoire en fourrure, voici quelques astuces et conseils pour le nettoyage et le bon entretien des fausses fourrures.

La meilleure solution

Avant de démarrer, nous devons préciser que quoi qu’il en soit, le nettoyage à sec auprès des professionnels est toujours la meilleure solution pour nettoyer une fourrure. Certes, plus chère qu’un nettoyage à domicile, c’est la garantie d’un nettoyage qui respecte les fibres synthétiques et vous évite tout dommage causé à la fourrure.

Le lavage à la main

Si vous ne pouvez ou ne souhaitez pas faire appel à un pressing, retenez en quelques mots que la fourrure synthétique se traite comme la laine. Le lavage se fait idéalement à la main, à l’eau savonneuse légèrement tiède. N’utilisez jamais d’assouplissant avec la fausse fourrure, il risque d’y laisser des taches, et sa composition chimique cause des dommages irréversibles au poil.

Votre cabine de douche ou votre baignoire peuvent parfaitement convenir si vous n’avez pas d’évier assez grand. Laissez le savon agir agir 10 minutes. Le rinçage se fait ensuite à l’eau claire à peine tiède, simplement en douchant abondamment la fourrure, jusqu’à ce que l’eau soit claire.

Le séchage doit se faire à l’écart de toute source de chaleur. Ne tordez pas votre fourrure comme une serpillière, contentez-vous d’un essorage très léger. Puis pour éponger l’excédent d’eau, vous pouvez rouler la fourrure pendant quelques minutes dans des serviettes de toilette.

Pour la faire sécher, étendez votre fourrure sur un cintre si c’est un vêtement, ou complètement dépliée sur un fil à linge si c’est un plaid. Prévoyez un cintre aussi solide que possible (idéalement en bois) car la fourrure, même synthétique, est très lourde une fois mouillée. Etant donné que votre fourrure n’a pas été essorée, prévoyez une bassine pour récupérer l’eau qui s’en écoulera. Pour tout autre accessoire de mode ou de déco, vous pouvez le poser sur un étendoir, en prenant soin de le retourner de temps à autres.

Durant et après le séchage, si les poils donnent l’impression d’être collés entre eux, ne vous inquiétez pas, la fourrure mouillée ou fraîchement séchée prend pratiquement toujours cet aspect. Pour y remédier, attendez que la fourrure soit complètement sèche, puis effectuez un brossage léger dans le sens du poil, puis dans le sens inverse. Une brosse de ménage ou de coiffure feront parfaitement l’affaire. Terminez par secouer vivement votre fourrure pour lui redonner tout son volume, sa souplesse et sa douceur.

Le lavage à la machine

Nous ne vous conseillons absolument pas le lavage de la fausse fourrure en machine, car en cas de mauvais réglage, de mauvais choix de lessive, de température ou de vitesse d’essorage, vous risquez d’abîmer sérieusement votre fourrure. Si vous n’avez pas d’autre alternative, voici comment procéder pour éviter tout risque…

Utilisez uniquement de la lessive spéciale laine ou du savon naturel, avec un programme à froid, et une vitesse d’essorage la plus réduite possible. N’utilisez surtout pas d’assouplissant, il contient des produits qui, malgré ce que l’on pourrait croire, détériorent la fourrure synthétique.

Puis-je utiliser le sèche linge ?

Une seule réponse : non, jamais ! Les fibres synthétiques de la fourrure sont très résistantes, mais elles craignent deux choses : les frottements répétés et la chaleur intense délivrée par les sèche-linges. Même à froid, le sèche linge reste dangereux car les frottements liés au tambour tournant détruisent les pointes souples des poils de la fourrure.