La fausse fourrure est maintenant absolument partout, que ce soit dans la rue (gilets, manteaux, accessoires, capuches…) ou dans les décos d’intérieur (plaids, coussins…). Alternative respectueuse des animaux et économique par rapport à la vraie fourrure, elle permet aussi une très grande fantaisie en termes de choix de matières, de longueurs de poils et de couleurs…

Seulement si vous voulez que cette alternative reste écologiquement respectueuse, il va vous falloir prendre soin de votre fourrure pour qu’elle garde longtemps toute sa splendeur ! En tant que créateur et fabricant de fourrure synthétiques, nous avons quelques conseils à partager avec vous à ce sujet, et comme ces conseils ne se trouvent nulle part ailleurs sur internet… voilà en quelques mots tout ce qu’il faut savoir pour entretenir votre fourrure synthétique et vous assurer de la garder le plus longtemps possible en parfait état !

Le pire des dangers pour la fourrure

La fourrure d’imitation ne craint absolument pas les attaques d’insectes, contrairement à son homologue naturelle. Elle ne craindra pas non plus de dessèchement du cuir ou la perte de poils. Ce qui la menace le plus, c’est l’usure ! Le frottement est le pire ennemi de la fausse fourrure.

Quels sont ces frottements ? Ils sont quotidiens, et à force de répétition, ils viendront à bout des plus luxueuses fourrures, voici un exemple des zones d’usures pour les vêtements :

  • Coudes et bras quand vous vous accoudez à une table
  • Bout des manches avec le frottement des poignets
  • Aisselles avec le frottement des bras
  • Dos et fesses quand vous restez assis(e)
  • Intérieur du col avec le frottement du cou

Si certaines de ces situations sont difficiles à éviter, certains réflexes vont vous permettre de garder une fausse fourrure en parfait état pendant de nombreuses années !

Le meilleur conseil est de ne jamais conduire en portant votre fourrure. En plus d’être dangereux pour votre sécurité (mouvements limités, risques de s’accrocher avec les manches, ceinture de sécurité moins efficace), vous signez l’arrêt de mort de votre belle fourrure en l’usant consciencieusement contre les sièges de votre voiture (ou tout transport en commun, la sanction est la même).

Notre conseil est également valable si vous portez une veste à capuche bordée de fourrure. Coincée dans votre dos, la bordure de fourrure subira de nombreux frottements répétés, tout en étant écrasée, sa durée de vie (et son look visuel) sera sérieusement dégradée.

Le réflexe à adopter est de toujours quitter sa fourrure quand vous devez vous asseoir. Vous pourrez quand même profiter de sa douce chaleur en la gardant sur vos genoux, par exemple, lorsque cela est possible. Ce seul conseil vous évitera 90% des symptômes d’usure de la fourrure.

La chaleur, dangereuse aussi !

Autre ennemi à fuir : la chaleur ! En plus du fait que ce soit mauvais pour la santé, évitez absolument de fumer en portant de la fourrure (brûlures possibles au col), et à tout prix ne la mettez absolument jamais au sèche linge. L’air sec souvent chauffé à l’extrême par les sèche linges va brûler l’extrémité des poils et leur donner un aspect visuel absolument pas flatteur, leur faisant perdre toute souplesse et douceur. Même avec un réglage à froid, le sèche linge est un vrai ennemi de la fourrure.

Pour vous donner une idée, voilà ce que ça donne (attention, un seul passage au sèche linge peut conduire à ce résultat) :

Le lavage ? A maîtriser !

Un article prochain vous indiquera précisément comment laver laver fausse fourrure, mais retenez dores et déjà que les seules solutions qui n’abîmeront pas la fourrure synthétique sont le lavage à sec chez les professionnels (toujours à froid), et le lavage à froid à domicile (le même que pour la laine). Et comme deux précautions  valent mieux qu’une, une fois encore, jamais, jamais, jamais de sèche linge. Un étendage à l’air libre séchera votre fourrure efficacement sans l’abîmer.

Le rangement, souvent oublié !

La fourrure synthétique craint les rangements trop serrés, prévoyez donc de l’espace si vous suspendez vos fourrures dans une penderie. Et si vous devez plier votre plaid en fourrure, ne le serrez pas trop.

En effet, le poil synthétique craint l’écrasement et ne revient jamais tout à fait en place après un tel traitement. Dans ce cas votre fourrure ne sera pas spécifiquement usée, mais son aspect visuel et sa douceur seront fortement dégradés… Veillez à ce que le poil soit disposé à plat, pour éviter qu’il ne se retrouve ébouriffé, et ainsi même entreposée pendant plusieurs mois, votre fourrure sera impeccable aux premiers jours de froid !

 

 

Avec ces quelques conseils, vous savez tout, et vous garderez ainsi vos fourrures belles et douces pendant de nombreuses années. Alors, adoptez l’attitude écolo en prenant soin de ces merveilles pour éviter de devoir vous en séparer trop rapidement…